^Back To Top

PARTENARIAT KNH/BMZ ET LE RESEAU BURUNDI2000PLUS : TEMOIGNAGES DES BENEFICIAIRES.

Le Réseau Burundi 2000 Plus exécute un projet d’amélioration de la situation de sécurité alimentaire dans les communes de Buhiga et de Shombo en province de Karusi sous le cofinancement du Ministère allemand du développement ‘’BMZ’’ (75%) et KNH (25%).

 Le projet couvre 22 collines réparties sur les 2 communes de Buhiga et de Shombo. Les bénéficiaires directs sont : (1) les 20 OPAs, avec pour objectif de devenir des Groupements Multiplicateurs de semences certifiées, reconnus par l’ONCCS ;

(2) 3500 ménages de petits producteurs agricoles et(3) 320 ménages sans terre.

L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et à l’utilisation durable des ressources naturelles dans les deux communes de Shombo et de Buhiga de la province Karusi.

 

L’objectif spécifique est d’améliorer la situation de sécurité alimentaire d’au moins 3.900 familles  (environ 20.000 adultes et enfants) dans les communes de Buhiga et de Shombo dans la province de Karusi grâce à une meilleure disponibilité de nourriture, à un meilleur accès aux aliments de base, à une meilleure utilisation de la nourriture et à la conservation des ressources naturelles.

Ci-dessous les témoignages des bénéficiaires du projet :

Histoire de vie de Madame NIMBONA Jeanine (témoignage de l’évolution de l’état nutritionnel de son enfant)

Je m’appelle NIMBONA Jeanine de la colline Cigati. Je suis une divorcée et J’ai 3 enfants,  deux filles et un garçon et je suis retournée chez mon père avec ces enfants. Une de mes filles, Dusengimana Belyse, soufrait de la malnutrition. Elle avait le Kwashiorkor et son état de santé se dégradait au jour le jour. Je ne savais quoi faire pour sauver mon enfant. J’ai reçu du RBU2000+, une formation sur la préparation d’une alimentation équilibrée et sur les mesures d’hygiène dans le cadre de son projet d’amélioration de la sécurité alimentaire.

Avant la formation, je ne savais pas différencier les groupes d’aliments et je n’étais pas à mesure de constituer un régime pour une

alimentation équilibrée malgré la disponibilité des denrées alimentaires à mon domicile. Maintenant je sais à faire la combinaison d’aliments et comment les préparer. Aujourd’hui, l’état nutritionnel de ma fille Belyse s’est beaucoup amélioré. Grâce à la sensibilisation et le soutien de RBU2000+ j’ai aménagé un jardin de case à mon domicile où je cultive des légumes afin d’améliorer davantage le régime alimentaire de mes enfants.

Histoire  de vie du GM TUJEHAMWE (achat d’une exploitation de plus de 2 ha propre au GM)

Je m’appelle NIBIGIRA Monique. J’ai 44 ans. Je suis présidente du groupement multiplicateur des semences (GM, en sigle) nommé TUJEHAMWE. Notre groupement  existe depuis l’an 2003. Nous étions à 24 membres. Notre principale activité était la vente de la main d’œuvre collective. Notre groupement n’avait pas sa propre parcelle et sa production agricole était médiocre suite à l’application des pratiques culturales traditionnelles. Il avait également des revenus très limités.

A partir de l’an  2015, grâce à l’appui de RBU2000+, notre groupement, avec 33 membres,  est devenu un GM reconnu officiellement et collaborant avec l’ONCCS (Office nationale pour le contrôle et la certification des semences). De cet appui, notre GM TUJEHAMWE a bénéficié d’une formation sur les itinéraires techniques agricoles, ce qui nous a permis d’améliorer nos pratiques culturales au sein de l’exploitation loué par le GM. Notre GM a été appuyé par le RBU2000+ pendant 4 saisons dans la multiplication des semences de maïs et de haricots. Grâce à l’argent issu des cotisations des membres et de la vente de sa production, notre GM a acheté son propre terrain d’une superficie de 2ha. Actuellement, ce terrain est occupé par un champ de maïs de 1,4 ha d’une valeur de 3 620 000 FBU. Une autre partie de l’exploitation,0, 6 ha  est occupé par des plantations d’arbres d’eucalyptus. A l’heure actuelle, j’affirme que notre GM est suffisamment outillée pour poursuivre  les activités de multiplication des semences certifiées mais aussi à développer d’autres activités génératrices  de revenus.

Histoire de vie de Monsieur NIBIGIRA Achylle membre du GM Turekuriranire  déclarant  comment  il a pu obtenir une vache à partir des activités du GM.

Je m’appelle  NIBIGIRA Achylle, j’ai 57 ans, je suis marié à une femme de 56 ans. J’ai huit enfants, dont six sont déjà mariés. Je suis membre du GM TUREKURIRANIRE depuis l’an 2015. J’ai reçu un encadrement sur les itinéraires techniques de la part du RBU2000+ au sein du GM. J’ai ensuite adopté les pratiques culturales modernes  apprises dans mon exploitation. J’applique   actuellement le semis en ligne, avec la combinaison de la fumure organique et minérale.

Avec 30 kg de maïs et 40 kg de haricots de semences, sur  une superficie de 0,25 ha, je ne récoltais que 30 kg de maïs ou moins et plus ou moins 18  kg de haricots. Après avoir appliqué les bonnes pratiques culturales, j’ai récolté, sur la même superficie, 300kg de maïs et 200 kg de haricots  pour la SA et B 2016. Pour la SA et B  2017, j’ai récolté 450 kg de maïs et 322 kg de haricots sur la même superficie en utilisant les semences améliorées. En concertation avec ma femme, j’ai vendu 300 kg de maïs à raison de 1200 F le kg et  100 kg de haricots à 1000 F le kg. Nous avons eu un montant de 460.000 Fbu. J’ai également reçu une somme de 125 000 F lors du partage du bénéfice entre les membres au sein du GM. A cette somme, j’ai ajouté un montant de 100 000FBU que j’ai gagné en vendant 50 kg de maïs à raison de 2000FBU le Kg. Au total, j’ai obtenu un montant de 685 .000 Fbu.

Avec ce montant, j’ai acheté une vache pour 325000  FBU laquelle a déjà mis bas et me procure de la fumure organique. J’ai également contribué au payement de la dote de mon fils pour une somme de 140000 Fbu et à l’achat des tôles de sa maison. Les connaissances apprises m’ont permis une amélioration de la production agricole et des revenus.

Histoire de vie de Madame  CIZA Agnès  qui a pu acheter des chèvres, vaches à partir de la vente de la production agricole.

Je m’appelle CIZA Agnès, j’habite sur la colline GASENYI de la commune de BUHIGA dans la province de karusi. J’ai 43 ans et j’adopte deux enfants de mon fils. Pour le moment, je me réjouis du pas déjà franchi, car j’applique les bonnes pratiques culturales apprises au sein du RBU2000+ alors qu’auparavant je faisais  de l’agriculture traditionnelle.

Avec l’application des bonnes pratiques culturales, la production a sensiblement augmenté. Sur une superficie  de 0, 5 ha, j’ai obtenu une récolte de 600 kg de maïs et 480 kg de haricots alors qu’avant je ne récoltais que 40 kg de maïs et 35 kg de haricot. De cette récolte, j’ai vendu 400 kg de maïs à 1200 Fbu et 300 kg de haricot à 1000 Fbu/kg pour la SA et B 2016. En une seule saison,  j’ai eu 780 000 Fbu  et  j’ai acheté 3 chèvres à 120 000 Fbu. Le  reste a été mis sur le compte car je prévois acheter une parcelle. Parmi les 3 chèvres, 2 ont mis bas chacune 2 chevreaux et 1 chèvre a mis bas un seul chevreau. J’ai alors vendu les 3 chèvres pour 195 000 Fbu et j’ai ajouté 125 000 Fbu  pour acheter une vache.

Histoire de vie de Monsieur NDUWIMANA Dieudonné qui a pu construire une nouvelle maison

Je m’appelle NDUWAYO Dieudonné, j’ai 26 ans. Je suis marié à une femme de 24 ans et je suis père de deux enfants. Grâce à de bonnes pratiques culturales apprises au niveau du GM par l’appui de RBU2000+ et que j’ai répliquées dans mon exploitation, la production a sensiblement augmenté. Sur une superficie d’1 ha, j’ai pu obtenir 1 tonne de maïs par saison et 680 kg de haricots.

Comme nous avions une maison non durable, nous nous sommes entendus avec mon épouse pour construire une maison semi durable. Avec les fonds issus de la vente de la production agricole, nous avons ajouté les revenus que nous gagnons grâce à la vente des bananes et de la bière de banane provenant de notre plantation de bananiers. Nous envisageons  éclairer notre maison à partir de la plaque solaire que nous comptons acheter après la vente des récoltes des saisons prochaines.

 

Histoire de vie de SABIMBONA Eliane (Achat d’une parcelle suite aux AGRs à base des crédits contractés en groupes AVEC)

Je  m’appelle SABIMBONA Eliane, j’habite sur la colline GATABO de la commune SHOMBO dans la province de KARUSI. Je suis une fille-mère d’un garçon de 4 ans. J’habite actuellement avec ma mère de 72 ans. J’ai quatre frères qui sont déjà mariés. Le père de mon fils a refusé de le reconnaitre et mes frères me  harcèlent et me recommandent de chasser  mon fils de peur qu’il hérite de leur propriété foncière.

J’ai demandé conseil à un ami qui m’a suggéré de chercher les moyens pour acheter ma propre parcelle. Il m’a orienté en me demandant d’adhérer aux  groupes solidaires d’épargne et crédit encadrés par le RBU2000+. J’ai adhéré à  ce groupe, et j’ai eu un crédit de 62 000 Fbu. Avec cette somme, j’ai fait  le commerce du vin de banane et j’ai gagné 158 700 Fbu après 4 mois. J’ai alors remboursé le crédit et j’ai contracté encore un autre  de 120 000 Fbu. Avec ce capital, j’ai continué le commerce du vin de banane et je suis parvenue à acheter une parcelle de 50 m x 50 m  contenant  aussi des plantations de caféiers pour 200 000 Fbu, Je compte aussi faire le commerce du riz pour que je puisse acheter une autre parcelle. Jusqu’à présent, je suis contente car je suis dans le bon chemin en résolvant le problème foncier de mon fils.

 

Copyright © 2015. Réseau Burundi 2000 Plus Rights Reserved.


Adresse: Avenue Mwaro n°13, Quartier INSS, Bujumbura Mairie, BURUNDI

 Tél : 22 21 98 13 / Email : raf2000bdi@yahoo.com