^Back To Top

Publications

Distribution des boutures de manioc aux ménages des agriculteurs vulnérables à Karusi

Au cours du mois de novembre 2016,  le RBU2000+ a effectué une  distribution des boutures de manioc aux ménages vulnérables habitants dans les communes de Shombo et Buhiga de la province de Karusi. Au total, le  RBU2000+ a distribué 1 059 000 boutures de manioc à 2 140 ménages  dans les deux communes Buhiga et Shombo.  

Cette distribution  a été effectuée dans le cadre du projet d’amélioration de la sécurité alimentaire dans les communes de Buhiga et Shombo en province de Karusi de 2014 à 2019. Le projet vise trois résultats à savoir, (i) la multiplication des semences de qualité des quatre cultures de base soutenues par le projet (maïs, haricot, banane et manioc) par 20 groupements de multiplicateurs de semences, (ii) l’augmentation de la production et des revenus de 3500 ménages ruraux vulnérables; et (iii) 3820 femmes et au moins 10500 enfants qui jouissent d’un meilleur accès à une nourriture plus variée et nutritive, et maîtrisent sa meilleure utilisation.

Cette activité contribue spécifiquement à la réalisation du 1er résultat lequel vise la multiplication des cultures de base dont le manioc. Actuellement, la culture du manioc est menacée par des maladies bactériales telles que la mosaïque du manioc, la striure brune, … qui causent une diminution lamentable de sa production. Cela étant, la sécurité alimentaire est mise en  cause suite aux mauvais rendements des cultures vivrières au sein des ménages. La pauvreté limite le pouvoir d’achat des producteurs pour s’approvisionner des produits de traitement de ces maladies des plantes. La production ne fait que chuter davantage.

Les types de variétés de boutures de manioc diffusés

 

Le RBU2000+ a cherché des variétés plus productives et résistantes aux maladies. Deux variétés ont été diffusées par le RBU2000+, il s’agit de la variété MM96/1641 et de la variété 5280. Ces variétés sont venues des sources différentes. La première variété a été achetée à la station régionale de l’ISABU à karusi tandis que la variété 5280 a été achetée auprès des multiplicateurs privés en province de RUTANA. Celles-ci sont beaucoup appréciées par la communauté et sont plus productives (de 25 à 30 tonnes par ha).  L’activité de distribution des boutures de manioc est une bonne opportunité pour les agriculteurs vulnérables de la province de Karusi car, non seulement ils n’avaient pas les moyens financiers pour accéder aux semences saines mais aussi, les sources d’approvisionnement sont rares. De plus, avec le développement de la culture du manioc au niveau des ménages, la situation de la sécurité alimentaire pourra s’améliorer suite à l’augmentation de la production vivrière qui facilite l’accès à la nourriture au sein des ménages appuyés par le projet.

Les boutures de manioc sont distribuées au premier groupe de bénéficiaires  pour leur multiplication. Ces boutures sont recouvrées pour servir aux autres groupes. Chaque ménage bénéficiaire reçoit un paquet de 500 boutures de manioc saines pour emblaver une superficie de 5 ares. Après une période de 18 mois, chaque ménage rembourse le double des quantités reçues. Autrement dit, chaque ménage sert deux autres ménages. Avec cette approche, le RBU2000+ pourra servir environ 6000 ménages, dont 3500 ménages bénéficiaires directs du projet et 2500 ménages non bénéficiaires habitant de la zone d’action du projet.  La multiplication et la diffusion des boutures de manioc saines seront ainsi réussies.

Dans son message, le RBU2000+ a encouragé la population bénéficiaire des boutures de manioc à les cultiver pour permettre la disponibilité des boutures saines. Le staff de RBU2000+  montre à ces producteurs la taille du manioc récolté avec cette variété de bouture distribuée(voir photo à droite)

 

Dans ce même sens, l’administrateur de la commune de Buhiga qui a ouvert sollennellement l'activité de distribution en date du 11 novembre 2016 au chef lieu de la province karusi, a  félicité le RBU2000+ pour sa contribution à la sécurité alimentaire des ménages. Elle a également demandé aux populations bénéficiaires de multiplier ces boutures afin de participer à la disponibilité des boutures de manioc saines dans leur milieu. (Voir les photos à droite).

 

Pour la réussite de cette activité, un comité de réception des boutures a été mise en place. Les membres du comité étaient formés par les membres du staff de RBU2000+, les membres de l’administration communale et provinciale, les membres du staff de la Direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage (DPAE en sigle) et les représentants des bénéficiaires. Le rôle de ce comité était de réceptionner les boutures afin de vérifier la qualité et la quantité fournies avant leur distribution aux bénéficiaires du projet.

 

Distribution des chèvres aux ménages des agriculteurs vulnérables à Karusi.

Au cours du mois de  novembre 2016, le RBU2000+ a effectué une distribution des chèvres aux ménages des agriculteurs vulnérables des communes de Buhiga et Shombo de la province Karusi. Au total, 2334 chèvres et 117 boucs de la race améliorée nommée boer ont été distribuées  à 1167 ménages des agriculteurs vulnérables habitants dans les communes de Buhiga et de Shombo de la province de Karusi.

Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet d’amélioration de la sécurité alimentaire dans les communes de Buhiga et Shombo en province de Karusi exécuté par le RBU2000+ à Karusi (BMZ, en abrégé) de 2014 à 2019. Ce projet vise trois résultats à savoir, (i) la multiplication des semences de qualité des quatre cultures de base soutenues par le projet (mais, haricot, banane et manioc) par 20 groupements de multiplicateurs de semences, (ii) l’augmentation de la production et des revenus de 3500 ménages ruraux vulnérables; et (iii) 3820 femmes et au moins 10500 enfants qui jouissent d’un meilleur accès à une nourriture plus variée et nutritive, et maîtrisent sa meilleure utilisation.

L’activité de la distribution des chèvres  contribue donc à la réalisation du 2 ème résultat de ce projet.

Cette activité a été ouverte solennellement par Madame l’administrateur de la commune de Buhiga en compagnie du Conseiller principal du gouverneur, des représentants de la direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage (DPAE en sigle) dont le chef de service élevage et  le responsable administratif et financier, du vétérinaire communal à Buhiga ainsi que les membres du staff de RBU2000+.

Dans son discours, l’administrateur de la commune de Buhiga a exprimé son sentiment de satisfaction par rapport à l’action de RBU2000+ (voir photo à droite). Elle remercie le RBU2000+ pour sa contribution au développement de leur commune et de la province en générale. Elle demande au RBU2000+ de chercher d’autres  financements pour distribuer des chèvres aux autres ménages vulnérables de la province de Karusi qui n’ont pas été touché par l’activité.

Avec cette activité de distribution des chèvres, le RBU2000+ vise :

  • Le compostage de qualité à base de la fumure organique de chèvrerie ;
  • L’augmentation des revenus des ménages (par la vente des animaux) ;
  • L’amélioration de la ration alimentaire dans les ménages bénéficiaires.

 Le RBU2000+ a mis en place une commission mixte pour la réception des chèvres à distribuer. Cette commission était  composée par le staff de RBU2000+, de la DPAE, du comité communal de développement (CCDC) et de l’administration provinciale et communale. Avant la distribution, les membres de la commission ont sélectionné les chèvres sur base des critères de sélection contenus dans le contrat signé entre le fournisseur de chèvres et le RBU2000+. Le zootechnicien du projet BMZ appuyé par le vétérinaire communal de Buhiga a examiné l’état de santé et le poids des chèvres avant leur réception(voir image à droite).  Les animaux  qui ne remplissaient pas les critères, étaient remis au fournisseur pour leur remplacement.

Après la réception des chèvres, le staff de RBU2000+ a procédé à la distribution des chèvres sélectionnées. En moyenne chaque ménage bénéficiaire a eu deux chèvres, à l’exception des ménages qui, en plus des deux chèvres,  ont eu le bouc. Signalons que le bouc est commun à au moins 20 ménages des bénéficiaires. Dans le but de permettre l’amélioration du troupeau caprin dans la zone d’action du projet, les ménages  non bénéficiaires peuvent également se servir de ce bouc pour la reproduction de leur troupeau.

Pour aboutir à l’objectif visé par l’activité de la distribution des chèvres aux ménages vulnérables, le RBU2000+ a adopté une stratégie  qui décourage les bénéficiaires des chèvres à les consommer. Par cette stratégie, le RBU2000+ utilise le système de chaine de solidarité communautaire. Chaque ménage bénéficiaire des chèvres va rembourser deux chevrons issus de la première naissance. Ces chevrons vont être cédés au second bénéficiaire habitant dans le voisinage sur la même colline. Le second bénéficiaire est connu à l’avance et participe à la surveillance du premier bénéficiaire pour un meilleur traitement des animaux reçus du projet. Le transfert d’animaux du premier au second bénéficiaire a lieu après la période de sevrage. De plus, le RBU2000+ a mis en place un comité collinaire de suivi de la chaine de solidarité. Ce comité est formé par le chef collinaire, le moniteur agricole, l’agent communautaire de santé animale(ACSA), le membre du comité de développement collinaire(CDC) et deux représentants des bénéficiaires de la chaine de solidarité. Ce comité va aider dans le suivi des transferts d’animaux. Aussi, ces ACSA vont aider dans les interventions vétérinaires de routine au sein des ménages bénéficiaires de chèvres. Pour cette fin, le RBU2000+ a également distribué un kit vétérinaire à ces ACSA(voir image à droite).   Ce kit vétérinaire était constitué par des antibiotiques et des vermifuges. Une pierre à lécher d’un 1kg a été également distribué aux ménages bénéficiaires de boucs.

 Cette activité a suscité un sentiment de joie et d’espoir chez les bénéficiaires du projet selon leurs témoignages :

Madame Déborah HAKIZIMANA âgée de  56 ans, mère de six enfants habite sur la colline de Shanga en commune de Buhiga de la province de Karusi dit : «  C’est un sentiment de joie aujourd’hui. Grâce à ces chèvres, je pourrai avoir de la fumure organique en abondance. Je vais pouvoir fertiliser tous mes champs. »

 

 

 

Madame Marie KANYANGE,  âgée de 35 ans, mère de sept enfants, habite sur la colline Bushirambeho en commune Buhiga de la province de Karusi déclare : « Je remercie le RBU2000+ pour ce projet. Avec ces chèvres, j’espère à une augmentation des récoltes car j’aurai de la fumure en quantité suffisante. »

 

 

Deux foires pour l’accès des ménages vulnérables aux semences de qualité

Pour la campagne de semis de la saison culturale A 2017, 497  agriculteurs vulnérables composés de veuves, des orphelins et des pauvres de  la province de Kirundo  ont bénéficiés de 11,847 tonnes de  semences de haricots  de variété communément appelée Kirundo. A karusi,  500 bénéficiaires ont reçu 11355,5 Kg de semences (2218 Kg de haricot Volubile, 6945,5 Kg de haricot nain, 1780 Kg de maïs,  286 Kg de soja et 126 Kg d’arachide).

Cette distribution a été réalisée lors d’une foire aux semences  qui a été organisée par le RBU2000+ successivement en date du 10 octobre2016 sur la colline de Ruhehe en commune Bugabira dans la province de Kirundo et du 17 octobre 2016 au chef lieu de la commune Buhiga  de la province de karusi. L’activité s’inscrit dans le cadre du projet « Appui à l’amélioration des capacités de résilience des populations vulnérables les plus affectées par les effets de la crise multifactorielle au Burundi » PRO-ACT en sigle, exécuté par le RBU2000+ de 2016-2018 dans ces deux provinces. Sur un groupe cible total de 1000 ménages des agriculteurs vulnérables ciblés par le projet dans les deux provinces, 947  ont reçu des semences sélectionnées pour la saison culturale en cours. Avec ces quantités de semences, une superficie moyenne de 110,97 ha et de 172,5 ha  sera semée respectivement à Kirundo et à Karusi.

« Cette activité vient à point nommé car il y a beaucoup de réfugiés retournés en provenance du Rwanda qui n’ont pas de semences pour la saison culturale en cours.» Telles sont les propos du conseiller principal du gouverneur de la province  Kirundo dans son discours lors de l’ouverture solennelle des activités de cette foire aux semences. Dans son discours, il a souligné l’intérêt que présente le projet PRO-ACT pour la sécurité alimentaire dans  la province de Kirundo en générale et en particulier  dans les ménages vulnérables.

Sur base des critères transparents de sélection, huit commerçants locaux fournisseurs de semences à Kirundo  et 19 à karusi ont gagné le marché de vente des semences à la foire. Cette activité a permis à ces commerçants d’encaisser une valeur de 14.808.750fbu en une journée à kirundo et de 14 989 260fbu pour ceux de Karusi. En présence du staff de RBU2000+, et sur présentation du jeton (voir photo à droite), chaque bénéficiaire se présentait devant un stand du commerçant pour réceptionner 24 kg de semences à kirundo et 22,7 kg pour ceux de karusi. L’activité a été profitable à la fois aux commerçants fournisseurs de semences par l’accès à un bon marché d’écoulement et aux ménages des agriculteurs vulnérables  par l’acquisition des semences de qualité.  

Copyright © 2015. Réseau Burundi 2000 Plus Rights Reserved.


Adresse: Avenue Mwaro n°13, Quartier INSS, Bujumbura Mairie, BURUNDI

 Tél : 22 21 98 13 / Email : raf2000bdi@yahoo.com