^Back To Top

Publications

Dix-huit entrepôts et six halls pour un entrepreneuriat réussi des jeunes à NGOZI

 

En date du 29 et 30 octobre 2020, les jeunes habitants des communes Tangara et Marangara ont participé à la réception provisoire de 10 entrepôts  de commercialisation du charbon de bois et 2 halls pour la production et la commercialisation des foyers améliorés. Ces infrastructures sont construites par  le RBU2000+ sur les collines Nyagatovu, Nyakabanda, Kananira et Mafu de la commune TANGARA et sur les collines Muhuzo, Masama, Bisiga, Gisekuro et Burenge de la commune MARANGARA dans le cadre du projet « Approche intégrée d’adaptation aux impacts négatifs du changement climatique dans le Nord du Burundi » (BDI1047-19) financé par BMZ à travers WHH depuis octobre 2019.

En présence des administratifs communaux et collinaires ainsi que des représentants des services techniques décentralisés dont le BPEAE et l’OBPE(l’OFFICE Burundais de la Protection de l’Environnement), les jeunes bénéficiaires ont manifesté leur sentiment de joie  à travers des danses et chants exprimant les remerciements au RBU2000+ et au projet pour le don qu’ils viennent de leur octroyer. Au cours de cet événement, les chefs de zone, le représentant du BPEAE et celui de l’OBPE ont tous apprécié la présence de ces infrastructures dans leur zone.

 

 « Ce projet cadre bien avec le programme du gouvernement « EWE BURUNDI URAMBAYE ». Ce projet aide à la protection de l’environnement. A voir des centaines de tonnes de charbon de bois qui descendent vers le marché de Bujumbura, sans compter ceux utilisés localement, on constate que la demande est grande. Les foyers améliorés vont aider à la diminution des quantités d’arbres coupés par an, car, les quantités de bois de chauffage sont réduites. C’est pourquoi, nous nous engageons à sensibiliser la population et demandons une forte implication de l’administration. Nous allons plaider auprès du Gouverneur pour que l’usage des foyers améliorés soit comme une obligation afin de contribuer à la protection de l’environnement. » a précisé Laurent MUNEZERO(le Directeur de l’OBPE, antenne Ngozi).

Profil de ces infrastructures

10 sur 18 entrepôts construits par le projet ont été provisoirement reçus. Ils vont servir à 400 jeunes  pour la commercialisation du charbon de bois. Chaque entrepôt est composé de 3 pièces dont la pièce principale qui sert de dépôt de sacs de charbon de bois. C’est une pièce suffisamment aérée et verrouillée à clés. Il est également doté d’un tank avec robinet servant de réservoir d’eau de 2500 L  connecté au toit par un système de canalisation des eaux de pluies pouvant servir au lavage des mains des usagers des entrepôts. Une latrine y est aussi construite.

  

2 sur 6 halls construits par le projet ont également été provisoirement réceptionnés. Ils serviront à 250 jeunes pour la production et commercialisation des foyers améliorés. L’intérieur du hall est équipé des étagères sur lesquels seront rangés des foyers améliorés fraichement fabriqués pour leur séchage qui, normalement dure un mois et demi. Le hall est aussi doté d’une petite pièce  qui servira de bureau pour la commercialisation. Il est  aussi doté d’un tank muni de  robinet d’une capacité de 2500L, d’une latrine et d’un four de cuisson des foyers améliorés.

 

 

Tout près du hall est construit , le four de cuisson de foyers améliorés de 5 m sur 3 m et 2.5 m de hauteur. Ce four peut cuire jusqu’à 200 pièces  de foyers améliorés en une seule fois.

 

 

 Valeur ajoutée des infrastructures

Comme en témoignent les jeunes bénéficiaires et les autres partenaires du projet, ces infrastructures revêtent un caractère à la fois éducatif, commercial, environnemental et social. D’une part, elles permettent à 1200 jeunes de renforcer leurs capacités sur différents métiers et d’exercer leurs activités génératrices de revenus avec une adresse reconnue de toute la population. D’autre part, ces infrastructures contribuent indirectement à la protection de l’environnement car, les activités qui y sont réalisées, visent et participent à protéger l’environnement.

Enfin, les jeunes, étant organisés en groupements, ils développent des activités d’épargne et crédits et réalisent des  travaux collectifs et renforcent leurs relations d’entraide mutuelle.  Ils y trouvent aussi une occupation utile qui les épargne de la délinquance.

Transfert aux usagers

A cette même occasion, le RBU2000+ a procédé au transfert des infrastructures aux usagers finaux qui sont les jeunes. Il a remis les clés aux chefs des groupements des jeunes bénéficiaires du projet en présence du comité de réception composé par les chefs collinaires, les agronomes communaux, l’ingénieur communal, le chef de zone, l’administrateur, les représentants des services techniques décentralisés à savoir le BPAE, l’OBPE et l’équipe technique du projet. Il a ainsi conféré la gestion de ces infrastructures aux jeunes qui, désormais deviennent les propriétaires. Cette gestion sera régie par une convention de transfert signée entre les jeunes bénéficiaires du projet et le RBU2000+ainsi que l’administration et les services techniques décentralisés  qui assurent l’arbitrage. Les principales clauses de la convention stipulent notamment, l’entretien, la bonne maintenance et le respect de la mission principale de l’infrastructure en matière de son utilisation ; laquelle, une fois violée, peut entrainer la réattribution de l’infrastructure par l’administration.

PROJET 1047- KIT COVID-19 AUX BENEFICAIRES DU PROJET

 

Le RBU2000+ a contribué à la protection contre le COVID-19 de 1200 jeunes habitants des communes de Busiga, Tangara, Nyamurenza, Marangara et Kiremba dans la province de NGOZI grâce à la distribution le  24 septembre 2020,  de plusieurs lots de kits divers  composés de : 3 348 savons, 1222 masques, 42 TIP-TAP HONYORUKARABE (dispositifs de lavage des mains), 72 flacons de désinfectants portables, 35 tanks et 24 seaux avec robinet, 7 thermomètres à infrarouge et 5 mégaphones avec piles.

Cette initiative a été réalisée dans le cadre du projet « Approche intégrée d’adaptation aux impacts négatifs du changement climatique dans le Nord du Burundi » (BDI1047-19) que le RBU2000+ et BBIN mettent en œuvre à Ngozi depuis octobre 2019 grâce au financement de BMZ à travers WHH.

Dans le cadre de ses différents projets, le RBU2000+ adopte des mesures de prévention et de lutte contre la propagation du COVID-19 dans sa zone d’action. Il organise des séances de sensibilisation à travers lesquelles le staff technique de terrain , transmet aux bénéficiaires, des messages sur les mesures barrières de prévention de la pandémie . Ces messages sont diffusés en live au niveau collinaire à l’aide des mégaphones. Ils sont aussi diffusés au sein des groupes comme les groupements d’épargne et crédit et de pépiniéristes. Le message véhiculé durant ces séances , porte essentiellement sur la distanciation sociale, le lavage des mains à base d’eau et de savon ou à base de produits désinfectants, le dépistage volontaire, le port du masque  et sur  les symptômes de la pandémie.

C’est dans cette optique que Le RBU 2000 +vient de disponibiliser des lots de  kits adaptés pour la non-propagation du COVID-19 au sein des zones d’intervention du projet 1047 à NGOZI. Ces kits sont destinés à protéger les jeunes bénéficiaires du projet et à les aider au lavage continuel des mains au niveau des 6 halls de fabrication des foyers améliorés, des 18 entrepôts de stockage et de commercialisation de charbon de bois, au niveau des 33 sites de pépinières pour les activités de reboisement et au sein des 47 groupes d’épargne et crédit encadrés par le projet. Le dispositif TIP-TAP « HONYORUKARABE » octroyé par le projet est mieux adapté à la non-propagation du virus car, il est doté d’un mécanisme de fonctionnement qui permet à l’utilisateur, de laver ses mains sans toucher le robinet et le savon. Contrairement à l’ancien modèle, celui-ci est muni de deux pédales qui, une fois appuyées par le pied, distribue l’eau et le savon automatiquement pour le lavage des mains.  (voir photo à droite: Utilisation du TIP-TAP installé par le projet au site pépiniériste de MPARAMIRUNDI en commune Busiga.)

Le projet a également disponibilisé des masques en tissu lavable pour les jeunes bénéficiaires et le staff du projet. Le port de masques  est donc obligatoire lors des activités qui nécessitent leur rassemblement notamment les formations en salle, les réunions, les sensibilisations communautaires etc…. Les thermomètres à infrarouge aideront à la prise de température des bénéficiaires lors des rassemblements. Une partie des tanks et des seaux munis de robinet sont  installés au niveau des sites de 47 groupements d’épargne et crédit pour le lavage régulier des mains des membres lors de leurs réunions hebdomadaires.

A travers la distribution de ces kits, le RBU2000+ apporte ses contributions à la prévention de la pandémie en renforçant le système de protection de ses bénéficiaires contre le COVID-19. Cet engagement du RBU2000+ aux cotés des bénéficiaires du projet,  permet la continuité des activités du projet sur le terrain y compris celles réunissant plusieurs personnes à la fois

Les autorités adhèrent aussi aux mesures barrières au COVID-19. Lors d’une visite des réalisations du projet 1047 par les autorités provinciales et communales en date du 7 octobre 2020, le Gouverneur de la province de Ngozi donne un exemple de respect des mesures barrières par le lavage des mains avant de visiter le site de production des plants forestiers grâce à un dispositif TIP-TAP ‘Honyorukarabe’ qui y est installé  par le projet. (voir photo à droite: Le Gouverneur de NGOZI lave ses mains sur le site  pépiniériste de MUNZUGU, commune Marangara, province NGOZI.)

Vulgarisation des foyers améliorés pour une gestion intégrée des ressources naturelles à NGOZI.

 

 

Avec l’appui de RBU2000+, 221 jeunes sur 250 prévus,  habitants des communes de Marangara, Tangara, Kiremba, Busiga et Nyamurenza sont entrain d’être formés sur la fabrication des foyers améliorés.  Cette formation est organisée dans le cadre du projet d’« Approche intégrée d’adaptation aux impacts négatifs du changement climatique dans le Nord du Burundi » (1047-19)  que le RBU2000+ mette en œuvre depuis octobre 2019 dans lesdites communes de la province de Ngozi grâce au financement de WHH.

En présence du formateur, les jeunes bénéficiaires du projet, garçons et filles de 18 à 35 ans, apprennent les techniques de construction/fabrication des foyers améliorés non déplaçables et la maçonnerie pour la réparation des fours améliorés des écoles à cantines scolaires. Le formateur organise des séances de démonstration  au cours desquels chaque participant à l’occasion de pratiquer toutes les étapes à travers un système d’apprentissage par action. Après la formation, ces jeunes deviendront des professionnels dans la production et la vulgarisation des foyers améliorés, ce qui leur permettra de gagner leur vie. (photo à droite: les jeunes assistent à la démonstration de la fabrication de foyer amélioré)

Pour la fabrication, ils utilisent une matière première simple et locale facilement accessible à ces jeunes à savoir, l’argile, la bouse de vache, les herbes, les briques, le sable, la termitière, l’eau et un peu de ciment, avec un matériel simple composé d’un mètre à eau et fil maçon. Apres la démonstration, le projet laisse le matériel à ces jeunes pour leur utilisation ultérieure dans leurs séances pratiques.

Cette activité constitue d’un côté, une source de génération des revenus pour ces jeunes et leurs familles par la commercialisation des foyers améliorés fabriqués. D’un autre côté, l’activité contribue énormément à la réduction des quantités du bois de chauffage utilisé pour la cuisson et à la réduction de la coupe des arbres. Par conséquent, l’activité aide à la préservation de l’environnement et l’adaptation au changement climatique par la réduction des émissions de gaz à effets de serre dont l’une des causes est le déboisement.   

  

 

Copyright © 2015. Réseau Burundi 2000 Plus Rights Reserved.


Adresse: Avenue Mwaro n°13, Quartier INSS, Bujumbura Mairie, BURUNDI

 Tél : 22 21 98 13 / Email : info@rbu2000plus.org